Matériel

Population étudiée

Cette étude a été mené sur 201 femmes ayant choisi l’accouchement dans l’eau entre le 1er MARS 1991 et le 30 MARS 1992 .

Le seul critère de sélection était le dernier examen obstétrical qui décidait ou non de l’accouchement par voie basse et donc de la possibilité d’essayer l’eau .

78 femmes dont 36 primipares sont issues de la maternité de St-Nazaire (44). Cette population n’est pas influencée par l’équipe obstétricale pour le choix de l’eau. Seules les femmes ayant fait spontanément la demande ont accès à la méthode étudiée. Caractéristique : population du bord de mer, bénéficiant d’une très réputée et demandée préparation prénatale aquatique.

123 femmes dont 69 primipares sont issues de la maternité de St-Girons (09) . Cette population, différente de la première, puisque influencée et motivée pendant la grossesse par l’équipe obstétricale et les résultats déjà obtenus. caractéristique : population de montagne, sans lien culturel à l’eau, sans piscine couverte permettant une préparation prénatale aquatique.

Pendant la durée de l’étude, aucune grossesse multiple ne s’est présentée, en dehors d’une présentation du siège chez une deuxièmepare, toute les présentations ont été céphaliques. Dans la maternité utilisant le matériel de 2ème génération ( sortie du bain rapide et passive, monitoring continu par télémétrie ), les parturientes avec utérus cicatriciels, bassins limites et gros foetus n’étaient pas excluent de l’étude. Les primipares représentaient 53.3% de la population étudiée.

Population obstétricale

Les accouchements sont réalisés par les différentes sages-femmes des deux services de maternité.Ces dernières ont utilisé la méthode, sans la nécéssité d’une assistance, après une courte période de formation. Cette technique et ses résultats ne sont donc pas dépendants d’un seul praticien.