25 Février 2014

Programme P.E.C, Parti des Evidences Concrètes, Municipales, Guingamp

Pro

1/ Pas d’ argent public pour la trésorerie d’ En Avant Guingamp.

2/ Suppression de la police municipale.

3/ Transports en commun gratuits.

4/ Création de jardins potagers collectifs.

5/ Caution bancaire municipale de 15 000 Euro par CDI créé sur la commune.

6/ Réintroduction des boissons alcoolisées aux pots de la Municipalité.

7/ Création de douches municipales gratuites.

8/ Un stade permanent pour les « petits » clubs de foot ball de la ville, le Stade Charles de Blois et le club mahorais.

9/ Plantation d’ arbres fruitiers dans les espaces publics.

10/ Aide logistique à l’ Association ALCHI, Association de Lutte contre l’ habitat indigne: un local et une subvention annuelle de 500 Euros.

11/ Aide à la création du 1er laboratoire breton de cannabis thérapeutique.

12/ Ouverture d’ une maison de tolérance municipale.

13/ Création d’ une salle de concert de 300 places intra muros.

14/ Cantines scolaires: produits frais, de proximité, biologiques à tous les repas , un repas végétarien par semaine.

15/Mise en place d’ ampoules basse consommation (L.E.D.) pour l’ éclairage public

16/ Changement positif du nom de certaines rues ( ex: Rue du Maréchal Joffre, « boucher » de la Première guerre mondiale, en Rue Coluche ).

17/ Concours de tag pour décorer les façades de la médiathèque.

18/ Accès direct des citoyens aux véhicules de Gendarmerie circulant dans Guingamp, sans passer par Saint-Brieuc, par souci d’ efficacité et de rapidité d’ action en cas de délit ou d’ agression.

19/ Pollution auditive: faire respecter les maxima sonores autorisés par tous les véhicules.

20/ Organisation d’ un rallye annuel de voiturettes autour de la PLace du Centre.

21/ Création d’ une télévision municipale.

22/ Mise en place d’ une RELLE astreinte de taxis 24H/ 24.

23/ Aide logistique accrue pour le Centre culturel breton.

24/ Isolation thermique de l’ ensemble des batiments municipaux.

7 janvier 2013

NAISSANCE AQUATIQUE : LE DOCTEUR RICHARD A SON 27ème JOUR DE GREVE DE LA FAIM POUR L’OUVERTURE DU CENTRE SEMMELWEIS A GUINGAMP (22)

Toujours sans réponse de la Ministre de la Santé, le Dr RICHARD est à son 27ème jour de grève de la faim pour obtenir la levée de la menance d’interdiction d’exercer proférée à son encontre par l’ A.R.S. Bretagne s’il pratiquait des naissances aquatiques au sein du Centre Semmelweis à Guingamp.

Les conséquences de cette absence ministérielle sont graves, car, en plus de la souffrance physique qu’implique une grève de la faim, celle-ci met en péril l’existence même du Centre Semmelweis en raison du retard que cela provoque au niveau des investisseurs et de l’inscription des patientes.

Par ailleurs, l’ A.F.N.A., Association Française de Naissance Aquatique, rappelle que cela met également en péril des emplois français car la baignoire ONDINE, clé de voute de la technique des naissances aquatiques, mise au point par le Dr RICHARD, est construite par la SOMETHY, à Montpellier . De plus, l’hospitalisation à domicile, utilisée par le Centre Semmelweis, permet de considérables économies à la Sécurité Sociale de l’ordre de 2 000 € par naissance.

Cette grève de la faim dans le Centre Semmelweis permet également de recueillir de nombreux témoignages de soutien, ainsi que de nombreuses signatures pour la pétition. Une démonstration du fonctionnement de la baignoire ONDINE est également réalisée au cours de ces visites.

Contact : Dollo Catherine

02 96 44 04 39

morpheas64@yahoo.fr

www.accouchement-dans-leau.com

9 janvier 2013

CENTRE SEMMELWEIS GUINGAMP : FIN DE LA GREVE DE LA FAIM

Le 8 janvier 2013, c’est exactement à 20h43 que le Dr RICHARD mit fin à sa grève de la faim en enfournant une bouchée de pizza, mauvaise d’ailleurs. Celle-ci aura donc duré 28 jours, soit 4 semaines.

La Ministre de la Santé, n’a même pas daigné donner la moindre réponse ne serait ce sous la forme de l’envoi d’un émissaire.

Devant cette fin de non recevoir lourde d’implications pour l’avenir immédiat du Centre Semmelweis et celui des emplois s’y référant. Sans compter ceux non créés par la non diffusion de la baignoire ONDINE, clé de voûte de la méthode mise au point par le Docteur RICHARD, construite en France.

D’ autres voies sont à l’ étude pour poursuivre l’ action en faveur du Centre de naissance aquatique dont un recours auprès de Madame Taubira, Ministre de la Justice.

30 décembre 2012

Centre Semmelweis : 19ème jour de la grève de la faim

Le Dr Richard est aujourd’hui à son 19ème jour de la grève de la faim.

Pour le moment, toujours pas de réponse de la part de la ministre de la santé malgré un nouveau recommandé avec accusé de réception adressé le 28 décembre 2012. Par contre, le ministre Montebourg, sollicité également par l’ AFNA pour intervenir sur ce dossier concernant des emplois français (la baignoire Ondine est en effet construite entièrement à Montpellier par la Sométhy, première entreprise française dans le domaine de la thalassothérapie médicale) est intervenu pour interpeler également la ministre de la santé.

Le Dr Richard, revendiquant toujours la liberté du choix de la naissance pour les femmes, entend continuer, même s’il sent ses forces décliner après près de trois semaines de grève de la faim, celle-ci aussi longtemps que possible.

26 décembre 2012

Centre Semmelweis : le Dr Richard entame son 15ème jour de grève de la faim

Toujours sans réponse de la ministre de la santé en ce qui concerne la levée de la menace d’interdiction d’exercer à son encontre brandie par l’Agence Régionale de la Santé s’ il pratique des naissances aquatiques au centre, le Dr Richard poursuit sa grève de la faim au sein du Centre de Naissance Aquatique, le Centre Semmelweis à Guingamp.

Toujours fort de sa détermination à défendre la liberté du choix de la naissance, celui-ci prolonge cette grève bien que son état général continue de se dégrader. Il veut croire que les autorités compétentes prendront rapidemment en compte son action.

Par ailleurs l’ AFNA, Association Française de Naissance Aquatique rappelle son besoin de capitaux pour continuer son action.

L’ A.F.NA. est donc toujours à la recherche de 50 000 € (capital risque rémunéré par l’ A.F.N.A. à 15 % d’intérêts annuels).

L’ A.F.N.A remercie les nombreuses personnes qui se rendent au Centre Semmelweis pour soutenir le Dr Richard dans cette épreuve.

19 décembre 2012

COMMUNIQUE CENTRE SEMMELWEIS : LE DOCTEUR RICHARD POURSUIT SA GREVE DE LA FAIM.

Le mardi 18 décembre 2012, le Docteur RICHARD, Président de l’ A.F.N.A., Association Française de Naissance Aquatique, sera à son septième jour de grève de la faim, pour obtenir la levée par la Ministre de la Santé, de la menace, brandie par l’ A.R.S., d’interdire le Centre Semmelweis.

L’A.F.N.A. remercie la population locale qui se déplace, nombreuse, pour soutenir le gréviste de la faim et signer la pétition.

Le Docteur RICHARD confirme sa détermination à poursuivre cette grève jusqu’à l’obtention de la levée de cette menace administrative qu’il juge inacceptable et contraire à la notion élémentaire de liberté du choix de la naissance pour la femme.

L’A.F.N.A. rappelle qu’en plus des intérêts médicaux de la technique mise au point par le Docteur RICHARD, baignoire ONDINE et télémétrie fœtale avec capteurs étanches, celle-ci permet de grandes économies pour la Sécurité Sociale (plus de 2 000 € par naissance) en pratiquant un retour rapide au domicile pour les patientes et leurs bébés.

Contact : Dollo Catherine
Mail : morpheas64@yahoo.fr
Tél : 02 96 44 04 39
Site : www.accouchement-dans-leau.com

8 décembre 2012

CENTRE DE NAISSANCE AQUATIQUE, GREVE DE LA FAIM, PETITION, SOUSCRIPTION L’A.F.N.A.

L’ A.F.N.A., Association Française de Naissance Aquatique, annonce la grève de la faim de son président, le Docteur Thierry Richard, pour obtenir la levée de la menace de l’ A.R.S. d’ interdiction d’ exercer la Médecine si celui-ci pratiquait des accouchements au sein du Centre Semmelweis, le Centre de naissance aquatique de Guingamp.
C’ est au nom de la liberté du choix de la naissance pour les femmes que le Dr Richard entame cette dure épreuve.
Par ailleurs, l’ A.F.N.A. lance une pétition de soutien sur son site: www.accouchement-dans-leau.com. Il suffit de laisser un message sur le site à la rubrique  » Contact ».
Enfin, devant l’ inflation des frais générés par l’ ouverture du Centre Semmelweis, notamment pour les assurances et la défense de son bon droit devant les tribunaux en frais de justice, L’ A.F.N.A lance une souscription de 50 000 Euros rémunérés à 15 % d’ intérêts.
Contact: Dollo Catherine
02 96 44 04 39
Mail: morpheas64@yahoo.fr

4 décembre 2012

CENTRE SEMMELWEIS, GUINGAMP: CONTRIBUTION AU DEBAT DE Mme LE DOCTEUR ANNE BOURGEOIS
CONTRIBUTION AU DEBAT AUTOUR DU CENTRE SEMMELWEIS DE GUINGAMP: LE DOCTEUR BOURGEOIS ECRIT

L’ ARS(Agence Régionale de la Santé) prône la « dangerosité » ou le fameux principe de précaution lorsqu’il critique et tente de mettre hors la loi le centre d accouchement aquatique ouvert a Guinguamp.

J’ai réalisé ma thèse de doctorat en médecine sur l accouchement dans l eau en 1997.Mon travail a consisté à définir les risques et donc à établir les règles de sécurité indispensable de la phase de travail a la mise au monde dans l’eau pour que cette technique puisse être reproductible et au moins au même niveau de sécurité qu un accouchement traditionnel. Cette thèse a été rédigée sous l autorité et le contrôle de Mr le Pr Frydman (CHRU Clamart)) et j ai eu aussi l honneur de soutenir cette thèse devant Mr le Pr Sureau ( Président honoraire de l’ Académie de Médecine) .

La technique utilisée a Guinguamp avec la baignoire d accouchement ONDINE respecte entièrement les règles de sécurité définies et reconnues par ces éminents professeurs.

Je m étonne alors que l’ARS et ses « bureaucrates » puissent remettre en cause le fait que des parents a priori adultes puissent faire le choix de cette methode d accouchement encadrée, qui me parait une alternative raisonnable au choix existant entre accouchement au domicile et accouchement en structure hospitalière de plus en plus déshumanisée.

Car parallèlement :
L’ ARS a t elle le respect du principe de précaution et le réel souci de notre santé lorsqu elle modifie le systême de permanence de soin à peau de chagrin dans nos campagnes par souci d économie …Net déséquilibre dans l accès au soin d urgence entre villes (SOS médecin ) et zones rurales ( cf permanence de soin Finistère 2012)
L’ ‘ARS a t elle le souci de notre santé et le respect du principe de précaution lorsqu’elle autorise que les médicaments administrés aux patients soient fabriqués sur des sites lointains a moindre coût pour les firmes pharmaceutiques mais hors contrôles efficaces; entrainant des ruptures de stocks de traitements indispensables aux malades et parfois des mises sur le marché de principes actifs déficients …

( Les cahiers du médicament LA REVUE DU PRATICIEN Mai 2012- tome 62- N°5)

La médecine française est prise en étau entre un ultralibéralisme du marché du médicament et du matériel médical et une bureaucratie stalinienne qui prive notre territoire d ‘une médecine humaine et de proximité !

Le rôle du médecin est de prévenir, dépister la maladie et de proposer le traitement optimal, il a un devoir de formation pour lui et d’ information au patient.Le patient ou la parturiente doit conserver sa possibilité de choix de prise en charge.La responsabilité au soignant de bien informer,il a cependant la possibilité de refuser de réaliser un acte ou un traitement qui lui semble dangereux.
Je suis certaine que l équipe du centre d’accouchement dans l eau de Guinguamp garde toujours à l esprit la maxime du bon médecin :

SCIENCE , CONSCIENCE, BON SENS

Nous tous devons restez vigilants au respect de la liberté de choix de prise en charge thérapeutique, a l’égalite d accès aux soins et aussi à la qualité des soins .

2 décembre 2012

Charte de la Naissance du Centre Semmelweis
(pensée par nos premiers parents, Marine Espinasse et Frédéric Rebibo)

Projet de naissance

Madame, Monsieur les professionnels de la Naissance,
Vous allez être présents tout au long de la naissance de notre enfant, et nous vous en
remercions.
Mon conjoint et moi-même avons souhaité écrire cette lettre afin de vous permettre de
mieux connaître nos désirs par rapport à cette naissance.
Nous avons confiance en votre compétence et notre souhait est que, grâce à votre avis
éclairé et à notre intuition, nous prenions ensemble la bonne décision, s’il devient
nécessaire d’en prendre une.
Nous souhaitons avant tout que cette naissance soit la plus paisible possible pour notre
enfant et nous-mêmes.
Merci de votre compréhension.
—————————————————
De manière générale :
Je souhaite accoucher dans l’eau ; sauf motif médical sérieux l’équipe médicale en place
ne me demandera pas de sortir de la baignoire d’accouchement avant l’expulsion du
bébé.
Mon conjoint souhaite être présent à chaque étape de la naissance et pouvoir être dans
l’eau, à mes côtés, lorsqu’il en exprimera le désir.
Nous souhaitons qu’il y ait le moins de personnes possible présentes tout au long de
cette naissance afin de préserver notre intimité et notre besoin de calme.
Nous souhaitons que chaque geste, chaque intervention nous soit clairement expliqué,
et que rien ne soit entrepris sans nous avoir consultés auparavant.
—————————————————
Pendant le travail :
– J’accepte la pose d’un cathéter mais si possible ne souhaite pas de perfusion
systématique (sauf si un traitement antibiotique est nécessaire).
Avant toute perfusion autre qu’antibiotique, je souhaite être consultée.
– Je souhaite que mon intimité soit respectée et pouvoir pratiquer avec mon mari les
principes de l’haptonomie
– Je souhaite que le monitoring soit ponctuel.
– Je souhaite avoir la possibilité de déambuler librement et de choisir les positions qui
me soulagent.
– Je souhaite être libre de m’alimenter et surtout de boire.
– Je souhaite essayer d’accoucher sans péridurale.
– La poche des eaux ne sera pas percée artificiellement.
– Je serais heureuse de recevoir les conseils d’une sage femme.
—————————————————
Lors de la naissance :
– Je souhaite qu’on ne m’appuie pas sur le ventre.
– J’aimerais que l’épisiotomie soit évitée. Je préfère risquer une déchirure légère.
– Je souhaite profiter d’une liberté de mouvements, utiliser des objets (ballon, …) et
créer une ambiance agréable (lumière tamisée,…) durant le travail.
-J’aimerais pouvoir mettre notre enfant dans une position qui me semblera adéquate sur
le moment.
– Si une césarienne s’avère indispensable, je souhaite une anesthésie locale et la
présence du père.
Le bébé me sera présenté dès que possible.
– Si lors de l’accouchement je me retrouve inconsciente je souhaite que le père soit le
premier à prendre contact avec l’enfant.
—————————————————
Après la naissance :
– Je souhaite garder le bébé en peau à peau le plus longtemps possible.
-.Dans la mesure du possible nous souhaitons que les battements de cordon aient cessés
avant de le couper.
-.Le père désire couper le cordon.
– Le père désire être présent lors des premiers soins faits au bébé.
– Dans la mesure ou tout va bien, je souhaite qu’aucune manipulation intrusive
(sondage, aspiration, gouttes dans les yeux, injections …) ne soit pratiquée sur mon
bébé.
-. S’il est nécessaire de mettre des gouttes oculaires à notre enfant nous souhaitons que
soient utilisées les gouttes homéopathiques que nous aurons apportées.
– Le bébé sera allaité et pourra téter le plus tôt possible, si possible il ne sera pas séparé
physiquement de la mère avant la première tétée.
– Le bébé ne sortira pas de la pièce sans être accompagné de son père.
– Le bébé ne recevra pas de tétine ni de biberon sans mon consentement.
– L’allaitement sera conduit à la demande.
– Je souhaite ne pas être séparée de mon enfant même la nuit.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, nos sincères salutations